Accueil du site > Vie de l’association > Evénements engagements JVMC > Le troc vert à Marsannay > Troc vert à Marsannay samedi 14 avril 2011 (14-17h)

mercredi 11 avril 2012

Troc vert à Marsannay samedi 14 avril 2011 (14-17h)

« Patagraines et Pataplants »

L’association des Jardins et Vergers de Marsannay la Côte
organise son 2ème Troc Vert de graines et plants

SAMEDI 14 avril 2011 de 14h – 17h

Sur le parking extérieur de la Maison de Marsannay

Venez proposer vos graines et vos plants du printemps...

Venez en curieux pour voir, écouter, échanger des trucs et tailler une petite bavette entre jardiniers amateurs, anciens ou futurs jardiniers afin de soutenir par votre présence et vos convictions les jardins menacés de disparition !

CAR LES JARDINS DE SAINT-URBAIN

APPARTIENNENT AUX GÉNÉRATIONS DE DEMAIN !

Et d’abord, pour ceux qui ont cliqué sur le lien de l’article, un petit poème de Pierre Rabhi à troquer contre un sourire !

Des songes heureux pour ensemencer les siècles...

Sachez que la Création ne nous appartient pas, mais que nous sommes ses enfants.

Gardez-vous de toute arrogance car les arbres et toutes les créatures sont également enfants de la Création.

Vivez avec légèreté sans jamais outrager l’eau, le souffle ou la lumière.

Et si vous prélevez de la vie pour votre vie, ayez de la gratitude.

Lorsque vous immolez un animal, sachez que c’est la vie qui se donne à la vie et que rien ne soit dilapidé de ce don.

Sachez établir la mesure de toute chose.

Ne faites point de bruit inutile, ne tuez pas sans nécessité ou par divertissement.

Sachez que les arbres et le vent se délectent de la mélodie qu’ensemble ils enfantent, et l’oiseau, porté par le souffle, est un messager du ciel autant que la terre.

Soyez très éveillés lorsque le soleil illumine vos sentiers et lorsque la nuit vous rassemble, ayez confiance en elle, car si vous n’avez ni haine ni ennemi, elle vous conduira sans dommage, sur ses pirogues de silence, jusqu’aux rives de l’aurore.

Que le temps et l’âge ne vous accablent pas, car ils vous préparent à d’autres naissances, et dans vos jours amoindris, si votre vie fut juste, il naîtra de nouveaux songes heureux, pour ensemencer les siècles.

Pierre Rabhi, Extrait du Recours à la Terre, Terre du ciel, 1995

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.