Accueil du site > Vie de l’association > Evénements engagements JVMC > Le troc vert à Marsannay > Un troc vert ouvert à tous les curieux et les passionnés de plantes ! Avril (...)

dimanche 15 avril 2012

Un troc vert ouvert à tous les curieux et les passionnés de plantes ! Avril 2012


Samedi 14 avril, malgré la froidure, le vent et la pluie, de nombreuses personnes sont venues de Dijon, Chenôve, Fenay, Perrigny et Marsannay bien sûr pour échanger des plants d’aromatiques, de tomates et de courges, des plantes à fleurs, lysimaque, hostas, iris bleus, des topinambours, des dahlias, glaïeuls, des groseilliers, cassissiers, des aloe vera, des lilas blancs et mauve foncé, des véroniques, ... des graines triées et présentées dans de jolies enveloppes, rose trémière de l’île de Ré ! giroflées, capucines, panais cerfeuil, ...

L’épouvantail jardinier trônait et faisait signe aux passants avec ses bras de sarments et sa tête ornée d’une barbe en poils d’artichauts.

Sous les pavillons, on a fait connaissance et les conversations allaient bon train. Les jardiniers (-ères) faisaient goûter du jus de pommes bio franc comtois ou de la tisane de mélisse citronnée et de menthe bergamote cueillie le matin même en Saint Urbain. Les gâteaux aussi régalaient petits et grands.

Un moment de partage et d’échange sous le signe de la gratuité et de la convivialité. Chacun pouvait repartir avec des trucs, des infos, des idées. Quelles sont les bonnes associations de culture ? Quelles fleurs sont comestibles ? Quelle sont les bonnes recettes pour déguster le potimarron ? Qu’est-ce que la biodiversité au potager ?

L’expo photo a été largement visitée.

Beaucoup se sont prêtés au jeu : à quelle plante correspond cette petite pousse ? La réponse était : du mil ! (Personne n’a trouvé.)

Les enfants ont appris à faire des petits moulins à vent en origami et ont eu le plaisir de les voir tourner tandis qu’une bourrasque renversait l’ami épouvantail à la barbe blanche.

Merci à tous ceux qui ont permis la réussite du patatroc pataplan !

Merci à tous les visiteurs qui sont venus avec leur gentillesse partager leurs astuces et le plus souvent donner ce qu’ils apportaient sans même penser à troquer tant il y a plus de plaisir à donner qu’à recevoir !

Qu’on se le dise !

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.