Accueil du site > Passions de jardiniers > Autres jardins locaux > Mon beau sapin...

samedi 5 janvier 2013

Mon beau sapin...

A Marsannay, la commune propose la fête des Sapins où chacun vient faire brûler son arbre de Noël. Belle idée, ce feu de joie ! Mais il serait plus judicieux de les broyer pour pailler les espaces verts. Rappelons que la circulaire interministérielle du 18 novembre 2011 proscrit le brûlage des déchets verts à l’air libre, spécialement dans le cas de l’existence d’une déchetterie.
Connaissant les impacts sur l’environnement, certains d’entre nous ont même renoncé à la tradition du sapin de Noël.

Donnez une seconde vie à votre sapin de Noël ! PDF

La nouvelle année est souvent l’occasion de prendre de bonnes résolutions. Alors pourquoi ne pas choisir de faire un petit geste pour l’environnement ? Participez au réemploi de votre sapin de Noël avec l’opération « broyage de sapins » ! Après les fêtes de fin d’année, le Grand Dijon et les communes de Dijon, Longvic, Talant et Quétigny organisent une grande collecte de sapins en apport volontaire. Ces derniers seront ensuite broyés et utilisés en paillage aux pieds des arbustes des espaces verts des communes. Ce procédé présente un double avantage. Il permet de réduire la production de déchets verts et de donner une seconde vie aux sapins. Par ailleurs, il évite la pousse de mauvaises herbes tout en retenant l’humidité - donc moins de travail pour jardiner et des économies d’eau avec une réduction des arrosages. Cette opération s’intègre dans le programme de réduction des déchets du Grand Dijon.

Un geste écologique récompensé

Pour bien commencer l’année 2013, les 200 premiers participants repartiront avec, en cadeau d’étrenne, un sac de compost... Pour continuer à jardiner durablement en évitant l’usage d’engrais chimiques et devenir ou demeurer de véritables consomm’acteurs !

Seuls les sapins naturels, sans pieds, débarrassés de toutes guirlandes, neige artificielle ou décorations diverses pourront être acceptés. Venez nombreux !

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.