Accueil du site > Arts et vie en Saint-Urbain > Vie en St Urbain > Fête du 26 mai reportée au 1er septembre !!

mercredi 22 mai 2013

Fête du 26 mai reportée au 1er septembre !!

JVMC a pris avec enthousiasme l’organisation de la Fêtes des jardins du Dijonnais du 26 Mai, sur le thème de l’eau et de la terre !

Ironie du sort, nous avons été arrosés au delà de nos espérances ; les pluies continues de cette semaine ont rendu le site impraticable : les puits débordent par suite de la remontée de la nappe phréatique, et les jardins sont inondés ou gorgés d’eau.

photo d’une parcelle prise le 21 05

Si les prévisions météo annoncent une légère amélioration pour la fin se semaine côté précipitations, en revanche les températures seront en baisse et rendent le pique nique et les activités de plein air inenvisageables.

Aussi, le bureau a pris la décision difficile mais raisonnable de reporter la manifestation au dimanche 1er septembre

J’espère que vous comprendrez notre décision et que vous viendrez nombreux le 1er septembre prochain, en espérant que cette fois, les cieux seront plus cléments.

Le président Gilles SALLIC

PS : cependant, n’oubliez pas la semaine en faveur des climats de Bourgogne. Le 29 mai 17h et le 2 juin prochain14h, au château de Marsannay, JVMC présentera un diaporama sur l’action de sauvegarde des pêchers de vigne de la Côte, menée par notre association.

>

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.