Accueil du site > Arts et vie en Saint-Urbain > Arts en St Urbain > Rêveries du poète > Pluie et nuit

dimanche 19 janvier 2014

Pluie et nuit

Nuit et pluie d’hiver.


pluie et nuit sur les toits des maisons

en Saint Urbain la terre est saturée d’eau

les roues des voitures passent en giclant

le coulis de l’eau dans les chéneaux est comme un gazouillis d’oiseau

sur la fenêtre de toit, le tapotement uniforme de l’ondée incessante

s’amplifie par moments en un tambourinement plus sonore

le clocher sonne le quart de sa cloche un peu fêlée

le feu attend une bûche, le poêle craque

quelqu’un tout proche tourne la page d’un livre

en bas on ferme une porte d’entrée

la nuit d’hiver nous enveloppe et nous guide

au cœur de l’intime

P.-S.

Là où s’invente en secret l’énergie des lendemains.

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.