Accueil du site > Arts et vie en Saint-Urbain > De la particularité de Saint Urbain > Le Mémoire de Jardins et vergers de Marsannay

jeudi 13 mars 2014

Le Mémoire de Jardins et vergers de Marsannay

Dans cet article, vous pourrez lire le sommaire du mémoire de JVMC :

il est imprimé, et contient 75 pages pour vous décrire les jardins familiaux de Saint Urbain, leur vie, leur fonction sociale, économique, culturelle.

Pour en savoir plus sur le patrimoine local, l’éco-système et la biodiversité de ce lieu humide, l’interaction des hommes et du milieu naturel, les enjeux pour la santé de l’homme et de la terre en cette période où l’on prend enfin conscience des risques majeurs sur la planète.

Comme le colibris dont nous parle Pierre Rabhi en protégeant Saint Urbain, nous faisons notre part, là où nous sommes, à Marsannay-La-Côte.

Sommaire

-* 1. Les jardins familiaux de Saint Urbain… 3

  • 1.1. Dans une continuité historique 3
  • 1.1.1. De mémoire ancestrale 3
  • 1.1.2. Une promesse pour l’avenir : 4
  • 1.2. Par les gens de St Urbain 5
  • 1.3. Avec des objectifs réalistes : 6
  • 1.4. Sur un lieu humide propice au jardinage : 7

  • 2. Les jardins familiaux ont une fonction sociale : 8

  • 2.1. De par leur organisation 8
  • 2.1.1. Mixité intergénérationnelle : enfants 10
  • 2.1.2. Echanges, troc : 11
  • 2.1.3. Rupture de la solitude : 12
  • 2.2. De par son ouverture au monde : 13
  • 2.3.1. Une classe en activité pédagogique et potagère en Saint Urbain : 13
  • 2.3.2. Plantation d’arbres au collège de Marsannay : article du site JVMC 14

-* 3. Poids économique des jardins familiaux 18

  • 3.1. Dynamisme local : 18
  • 3.2. Un complément de ressources pour les familles 18
  • 3.3. Circuits courts : 20
  • 3.3.1. Valorisation des déchets 20
  • 3.3.2. Circuit court de production 20
  • 3.4. Valorisation des espaces péri-urbains 20
  • 3.4.1. Au moment où … 20
  • 3.4.2. Solution : le CONCEPT de « parcs jardins et vergers » 21

  • 4. La santé et les jardins familiaux 23

  • 4.1. Avant tout un exercice physique, une détente psychique : 23
  • Témoignage : 24
  • 4.2. A la recherche d’une alimentation saine : 25
  • 4.2.1. Vitamine A : une pêche de 1950 = 26 pêches de 2010 25

-* 5. L’action culturelle de JVMC : 27

  • 5.1. Faire connaitre le patrimoine historique et architectural 27
  • 5.1.1. Patrimoine historique : De la particularité de Saint-Urbain à Marsannay-la-Côte : 27
  • 5.1.2. Un ensemble architectural unique : 32
  • 5.2. Maintenir le patrimoine naturel : 37
  • 5.2.1. Bilans naturalistes : 37
  • 5.2.2. Inventaires naturalistes LPO 37
  • 5.2.3. Hydrologie et maîtrise de l’eau 38
  • 5.2.4. Protection des abeilles et pollinisation : 40
  • 5.3. Régénérer les espèces locales par l’opération « Verger de la Côte » et le maintien des milieux naturels ordinaires. 42
  • 5.4. Transmettre les savoir-faire : 47
  • 5.4.1. Jardiner au naturel, respecter un éco-système 47
  • 5.4.2. Fonction éducative : cours de greffe, cours de taille, atelier de vannerie, stage biodiversité et potager au naturel. 49
  • 5.4.3. Gastronomie à partir des produits du terroir de St Urbain : 52
  • 5.5. Créations autour du site de Saint Urbain : 53
  • 5.5.1. Mythes et légendes : 53
  • 5.5.2. Photographies poétiques inspirées par Saint Urbain : 54
  • 5.5.3. Inspiration littéraire : 56
  • 5.5.4. Créations infographiques : 58
  • 5.5.5. Inspiration picturale 58
  • 5.5.6. Création filmique : 58
  • 5.5.7. Création de diaporamas présentés à la fête des jardins : 58
  • 5.6. Création du site internet de JVMC : 59

-* 6. Les jardins rassemblent : troc vert, fête des jardins, expositions, conférences 60

  • 6.1. Le troc vert de Marsannay organisé depuis plusieurs années par JVMC accueille de plus en plus de visiteurs : 60
  • 6.2. La fête annuelle des jardins en Saint Urbain : 62
  • 6.2.1. Fête des épouvantails : 62
  • 6.2.2. Jardin du vent en 2012 62
  • 6.3. Les jardins de Saint Urbain sont aussi un lieu d’accueil, de convivialité et de manifestations artistiques : 63
  • 6.3.1. Accueil des Jardiniers du Grand Dijon pour la Fête des jardins du Grand Dijon en Saint Urbain 63
  • 6.3.2. Une fête exaltant la culture sous toutes ses formes ! 68
  • 6.4. Avis divers sur Saint Urbain : 71

-* En guise de conclusion 74

P.-S.

Pour le commander s’adresser à Gilles Sallic.

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.