Accueil du site > Vie de l’association > Evénements engagements JVMC > Autres évènements et engagements > Message du Conseil général concernant le jeu-concours "Astuces (...)

mardi 14 octobre 2014

Message du Conseil général concernant le jeu-concours "Astuces anti-gaspillage alimentaire"

Du 13 au 18 octobre 2014

"Bonjour,

dans le cadre de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, le Conseil Général de la Côte-d’Or organise un jeu-concours "Astuces anti-gaspillage alimentaire", gratuit et sans obligation d’achat.

Vous pouvez participer en vous rendant sur le site : www.ecotidiens21.fr/cms/jeuc...

Les lots : un cours de cuisine avec le Chef Stéphanie SEMPOL, "Avec ou Sans Toque" et 5 paniers garnis.

Toute cette semaine, vous pouvez également écouter les radios France Bleu Bourgogne et Eole qui diffusent "La Minute Anti-gaspillage alimentaire du Conseil Général de la Côte-d’Or".

Cordialement,

Mathilde MOUCHET
Chargée de mission prévention des déchets
Conseil Général de la Côte-d’Or
03 80 63 62 01
mathilde.mouchet@cg21.fr

Tous les gestes pour réduire les déchets sur : www.ecotidiens21.fr"

Voir en ligne : Jeu concours "Astuces anti-gaspillage alimentaire"

P.-S.

Photo du logo envoyée par Yvette, une de nos adhérente à Ouagadougou.

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.