Accueil du site > Vie de l’association > Recettes et trucs > Le cru et le cuit ! > Cucurbitophiles > Deux nouveaux spécimens ! Galeux et cushaw

dimanche 9 août 2015

Deux nouveaux spécimens ! Galeux et cushaw

Voici deux nouveaux spécimens : une courge pas très avenante et qui n’a pas daigné nous faire un fruit pour l’instant, l’autre est très déco avec ses rayures vertes et blanches ( avec un beau fruit dans le champ qui attend vos appareils photos...)

Cécile

haw

POTIRON GALEUX D’EYSINES (Cucurbita maxima)

Autres noms :

  • giraumon galeux d’Eysines,
  • courge brodée galeuse d’Eysines,
  • courge potiron galeuse d’Eysines.

Origine : Amérique du Sud. Variété française ancienne (19ième siècle). C’est une variété de citrouilles spécifiques à la commune d’Eysines (Bordeaux).

C’est une plante coureuse, vigoureuse : ses tiges rampantes peuvent atteindre jusqu’à 5 mètres. (Croissance : 110 à 130 jours).

On compte 2 à 4 fruits par pied, de 5 à 10 kg. Les fruits sont sphériques, aplatis aux deux extrémités de 25 à 50 cm de diamètre sur 20 à 30 cm de haut. L’épiderme, de couleur rosée, épais et tendre se recouvre de grosses gales liégeuses à maturité. Ces excroissances protègent des agressions de toutes sortes (Intempéries, insectes, manutention excessive).

La chair, très épaisse, de couleur jaune orangée est d’excellente qualité gustative et peut être accommodée de toutes les façons. Il est peu avenant mais très savoureux.

On le récolte à maturité vers la mi octobre.

La conservation est moyenne : de 2 à 4 mois. Il faut bien faire sécher les fruits et les conserver dans un endroit très sec, car ses gales liégeuses gardent l’humidité.

(Odile me dit qu’elle a pu en conserver un jusqu’à Pâques !)

STRIPED CUSHAW ( Cucurbita mixta)

Origine : Mexique. Sud et sud ouest des Etats Unis. Cette courge était cultivée par les Indiens.

C’est une plante coureuse et résistante. Elle tolère bien un été chaud et sec par contre elle est sensible à l’oïdium. (Croissance : 95 à 110 jours).

On compte de 2 à 4 fruits par pied, de 4 à 10 kg, de 25à 30 cm de diamètre et 25 à 55 cm de haut. Les fruits, en forme de gourdes, sont striés de vert et de blanc.

La chair est jaune claire, douce et légèrement sucrée. La texture est charnue et fibreuse.

On peut la consommer crue, râpée avec vinaigrette.

Cette courge amérindienne se prête bien à la préparation de nombreuses purées et surtout à la confection de tartes. On l’utilise également en gratin, frite, ratatouille…

Elle est apte à la congélation.

Cueillie à maturité on peut la conserver 4 mois.

Elle a aussi un côté très déco.

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.