Accueil du site > Vie de l’association > Recettes et trucs > Le cru et le cuit ! > Cucurbitophiles > Concours de beauté entre courges de Naples et courges de Nice

dimanche 9 août 2015

Concours de beauté entre courges de Naples et courges de Nice

Désolée pour ce retard mais le personnel de la rédaction faisait "la grève sur le tas"....( de fumier du cirque).

On met les bouchées doubles et voici 2 fiches : Pleine de Naples et Longue de Nice.

Bonne lecture.

COURGE PLEINE DE NAPLES (Cucurbita Moschata)

Autres noms : courge portemanteau, courge valise, courge à violon.

Origine : Mexique. Amérique. Variété italienne.

C’est une plante vigoureuse à tiges rampantes pouvant atteindre 4 mètres. (Croissance : entre 120 et 150 jours). Elle demande de l’eau et a besoin de chaleur.

On compte de 1 à 4 fruits par pied, de 10 à 25 kg. Ce sont des fruits cylindriques avec un renflement à l’extrémité (contenant les graines) de 18 à 30 cm de diamètre et pouvant mesurer 80cm de long. Leur forme fait penser à un étui à violon. On dirait également une très grosse courgette.
L’épiderme lisse est de couleur vert sapin. A maturité il prend une teinte bronze à ocre. La chair orange vif est d’excellente qualité gustative : abondante, sucrée, musquée, ferme.

On peut la tester crue, bien assaisonnée et mêlée avec une salade.

Cuite on l’utilise de bien des façons : potage, gratin, tourtes, sautés, ratatouille….confitures. Comment faire manger de la courge à vos enfants et petits enfants ? Elle est apte à faire des frites (oranges) ou alors à faire des nuggets enrobés de chapelure !

Les extrémités des tiges rampantes peuvent même être préparées comme des légumes verts. (Mais là les enfants ne seront pas fans !)
La récolte se fait vers la mi-octobre. On peut la conserver plusieurs mois parfois même plus d’un an.


COURGE LONGUE DE NICE (Cucurbita Moschata)

Origine : Mexique. Amérique centrale. Variété française.

C’est une plante vigoureuse, coureuse à tiges rampantes très ramifiées.

Les feuilles sont larges à lobes incisés. La floraison se fait en grands cornets jaunes. (Croissance : entre 120 et 140 jours). Elle a besoin de chaleur.

On compte 2 à 4 fruits par pied, 10 à 18 cm de diamètre sur 60cm à 1m de long. Ils pèsent de 3 à 10 kg. Les fruits cylindriques sont terminés par un renflement côté ombilic qui contient les graines. Les fruits peuvent être récoltés jeunes ou à maturité (mi-octobre).

L’épiderme lisse et tendre est de couleur verte prenant des teintes jaune à ocre à maturité.

La chair, ferme, orange clair, sucrée au goût musqué, est d’excellente qualité gustative.

On peut consommer les fruits crus lorsqu’ils sont cueillis jeunes : râpés, coupés en rondelles avec de la vinaigrette.

Cueillis à maturité on les utilise comme des courgettes : ratatouille (ils communiquent un goût plus apprécié que les vraies courgettes), gratin, avec des tomates, confitures…

On peut conserver les fruits assez longtemps parfois plus d’un an.

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.