Accueil du site > Arts et vie en Saint-Urbain > Arts en St Urbain > Carnets du promeneur > 18 juillet 2011 : Mère Lousine ou Mélusine ?

lundi 18 juillet 2011

18 juillet 2011 : Mère Lousine ou Mélusine ?

orage

Tous ces orages, toute cette eau qui tombe enfin sur St Urbain font ressurgir de terre la mémoire des êtres légendaires qui ont hanté les esprits de génération en génération.

Ma grand mère racontait que la Mère Lousine habitait dans les puits, il ne fallait pas s’approcher car elle attire les enfants.

Tout le monde comprend l’intérêt d’une telle légende...

Mais n’oublions pas pourtant que pendant des siècles l’on a cru les lieux d’eaux hantés par des fées, des vouivres, sirènes, au torse de femme et au corps de serpent.

La Mère Lousine n’est qu’une des dénominations de Mélusine, la fée ou femme-serpent dont on trouve les origines dans de nombreuses mythologies.

En ce qui nous concerne, notre Mère Lousine nous viendrait de la tradition celtique reprise par la mythologie romaine et confortée par les légendes médiévales.

Voici quelques grandes lignes qu’on peut dégager des légendes et croyances qui se rattachent à cet être inquiétant : c’est une femme- fée au corps de serpent qui fréquente les sources, elle est associée aux thèmes de la naissance, de la destinée et de la mort. Figure de
mère et gardienne de la loi cosmique, elle inspire la crainte et fascine en même temps.

Un article richement documenté de wikipedia sur Mélusine

« Mélusine (…) est chtonienne, elle n’appartient pas au peuple de la mer, elle sort des entrailles de la terre comme vouivres et dragons »
Henri Dontenville

Dossier sur la Vouivre du CRDP de Franche Comté

"Le mythe [...] traduit les pulsions de la libido, balançant entre l’instinct de vie eros et l’instinct de mort ..."

Cliquez sur le lien pour : Une expo sur Mélusine avec une documentation photographique référencée.

Melusine.jpg
Mélusine-Saint-Thégonnec (Finistère)

Pour les curieux, sur le site Institut des traditions du Japon, on peut découvrir des rapprochements entre la vouivre et la déesse Benzaiten.

"Ainsi les celtes avaient ils conscience que l’eau constitue le principe originel de toute vie. Aussi y avait-il de leur part sacralisation des sources et des fleuves, des fontaines et rivières, expressions vivantes de la Mère, et par extension de la Terre Mère."
Daniel Reju

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.