Accueil du site > Vie de l’association > Evénements engagements JVMC > Les jardins pédagogiques. > Classes de Colnet et de Wallon > Les petits écoliers de Marsannay futurs jardiniers

mercredi 2 novembre 2016

Les petits écoliers de Marsannay futurs jardiniers

"Dès le mois d’avril, les enfants ont pu semer et planter malgré un temps capricieux. Tout ce qui pousse ici est passé par leurs mains..."
Gilles Sallic


Pour les petits élèves du groupe Colnet, la rentrée c’était aussi reprendre "le chemin du jardin des écoles"
Depuis 2 ans, les trois classes de la maternelle Colnet se rendent à tour de rôle au jardin des écoles en empruntant le sentier communal de St Urbain, le mercredi matin et le vendredi après midi. Ils plantent, arrosent puis récoltent leurs légumes.
Interview de Gilles Sallic, président de l’association JVMC (jardins et vergers de Marsannay la Côte).
Comment l’association s’est elle organisée pour accueillir les enfants ?
"C’est dans le cadre du projet d’école et en collaboration avec la municipalité que nous avons aménagé 14 parcelles. Cette opération n’aurait pu se faire sans l’implication importante des jardiniers de l’association, des institutrices, des parents d’élèves. Ils ont préparé le terrain ; bêchage, amendement, tracé des allées...monté une cabane pour ranger les outils. Les vanniers de l’association ont également participé en fabriquant avec de l’osier des toilettes sèches en colimaçon. Dès le mois d’avril, les enfants ont pu semer et planter malgré un temps capricieux. Tout ce qui pousse ici est passé par leurs mains"
La récolte a t’elle été bonne ?
"Ils ont pu avant les grandes vacances déguster les premiers radis. Quelques familles sont venues profiter des récoltes durant l’été, mais il a fallu attendre la rentrée pour que les enfants découvrent leurs tomates, courgettes, haricots verts, pommes de terre..."
Quels sont vos projets pour la saison à venir ?
"Nous continuons bien sûr les jardins des écoles et nous mettrons en place des fruitiers. D’autre part les petits jardiniers auront la possibilité de raconter l’histoire de leur jardin à travers une exposition de photos lors du grand jour de notre "Petit Marché de courges".
Un petit marché qui avait été une belle réussite en 2015 :
"Suite au succès rencontré, l’association a poursuivi cette année la culture de nombreuses variétés de courges et de potirons. Cette manifestation proposera des stands de dégustations de plats cuisinés et de présentation des divers ingrédients utiles à leurs préparations. On pourra croiser un apiculteur de Marsannay, des producteurs de farine bio, d’épices, de plantes aromatiques..., entendre une conférence sur la permaculture et se procurer le petit livret de recettes proposé par Cécile et JVMC ".

Le Maire précise que "ce projet est essentiel aux yeux de la municipalité et nous nous félicitons d’avoir trouvé en la présence de Valérie Decard, directrice de l’école maternelle Colnet et de Gilles Sallic, ce partenariat qui favorise l’épanouissement et le bonheur des enfants".
Le Petit Marché de courges le samedi 5 novembre à la Maison de Marsannay de 10h à 17h.

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.