Accueil du site > Passions de jardiniers > Biblio/ filmographie > Quelques échos du cours sur les herbes folles de Tela Botanica.

mardi 23 octobre 2018

Quelques échos du cours sur les herbes folles de Tela Botanica.

Qui a dit mauvaises herbes ?

Quelques échos du cours sur les herbes folles de Tela Botanica.

"Car les adventices, contrairement à leur mauvaise réputation, sont utiles. Leurs graines alimentent les oiseaux, leurs fleurs les insectes pollinisateurs. Les travaux menés au Muséum d’histoire naturelle sur les populations d’oiseaux communs, considérées comme un bon indicateur de biodiversité, le confirment. Entre 1989 et 2006, l’abondance des oiseaux communs a baissé de 30 % en milieu agricole et est restée stable dans les villes."
LE MONDE 16.02.2009 à 15h21 par Gaëlle Dupont

Ecoutez le podcast de France Info, Planète, Environnement du 24 janvier 2009. Il traite d’une étude scientifique mené par l’INRA pour quantifier en France la disparition des adventices.

MP3 - 1.7 Mo

Voir en ligne : France Info, Planète, Environnement du 24 janvier 2009

Revenir à la

Météo en Saint Urbain :


Rencontres à la croisée des chemins

Pourquoi les jardins de Saint Urbain doivent-ils être protégés ?

Aujourd’hui, c’est un non sens de bétonner et goudronner une terre vouée au maraîchage depuis des siècles et qui est toujours cultivée par des familles à la recherche d’une alimentation plus saine, moins coûteuse et respectueuse de l’environnement et de la biodiversité. Cette terre de saint Urbain n’a jamais été aussi précieuse au moment où la ville tentaculaire se construit en étouffant la vie et où les décideurs cèdent aux promoteurs plutôt que d’être attentifs aux besoins des personnes, au moment où notre planète est en danger, la vie menacée, le monde déshumanisé... Se battre pour sauver Saint Urbain, c’est faire sa part de colibris, participer un peu à sauver ce qui peut encore l’être, à un éveil des consciences qui ne fait que commencer et qui permet à l’espoir de tracer son chemin vers l’avenir.